L'Ado, vie et moeurs de Franck Magnier et Christophe Perrier

Compagnie Le Teatralala - Torcy 2013- Thorigny 2016- Franconville 2017
J'ai travaillé à la scénographie, à la fabrication des espaces et à la réalisation des accessoires. Je participe au montage.
photo Camille Bianchi
photo Camille Bianchi

photo Camille Bianchi
photo Camille Bianchi

photo Camille Bianchi
photo Camille Bianchi

photo Camille Bianchi
photo Camille Bianchi

1/11

 

"Il nous entoure au quotidien, partage notre environnement, occupe notre territoire, s’installe parfois même dans nos appartements…

Comme toute espèce : il a ses rites, son dialecte, ses mœurs, son alimentation propre…

Bipède apparaissant vers l’âge de 12, 13 ans, disparaissant à priori vers 17 ans, il ne se reproduit pas…

Si proche de nous autres, êtres humains, mais aussi très éloigné, il suscite de nombreuses interrogations.

Au travers une étude ethnologique poussée, Le téatralala pose ,de manière originale et burlesque, un regard approfondi sur cet animal étrange : L’adolescent."

 

ll s’agit d’une pièce écrite par Franck Magnier et Christophe Perrier. Elle est composée de deux parties «Le safari» et «La Conférence».

Je me suis chargée de la scénographie  et de la construction des décors de "La Conférence" avec l’aide de Frédéric Ségard.

Les deux spectacles ont été créés durant une résidence de huit mois à l’espace Lino Ventura de Torcy. Hormis les quatre comédiens de la compagnie il a fallu former une centaine de bénévoles aux plaisirs du jeu d’acteur. Ce groupe de comédiens était en majorité composé par de jeunes adolescents.

 

"La Conférence" était composée d’un espace d’exposition de 1000m2 comprenant 13 oeuvres dont 3 projections.

Je devais concevoir et réaliser cette exposition mais aussi  penser et réaliser plusieurs des objets à exposer.

Ce spectacle proposait aussi au public de visiter une chambre d’adolescent de 16 m2. Le visiteur parcourait la chambre encombrée avant d’en ressortir en passant par l’armoire. J'ai réalisé cette chambre qui, installée sur la scène devait pouvoir s’ouvrir à la face, monter et redescendre des cintres au fil du spectacle.